Journal d'une orange, aller simple

 
orange1orange2orange3
 

Les oranges de Jaffa sont connues en Europe depuis la fin du 19e siècle. D’exotiques elle sont devenues des quatre saisons. Mais elles n’en conservent pas moins une étrange beauté. La zone fruitière considérée a aussi une histoire et une date bascule : 1948. Avant, ces terres étaient cultivées par les Palestiniens, après par des Israéliens. L’orangeraie existe toujours, sa superficie n’a cessé de croître, sa production s’intensifie, s’internationalise. Aux kibboutzim a succédé une société privée qui produit aujourd’hui l’essentiel des légumes et agrumes de la plaine côtière israélienne. La majeure partie de l’exportation se fait en direction de l’Europe. La main à l’œuvre, quant à elle, est restée longtemps la même : palestinienne. De propriétaires expulsés et expropriés, les générations suivantes sont devenues salariées saisonnières.

video 52’ - image : Guy Davidi, Jacqueline Gesta et Ala’ Abu Goush - son : Benjamin Marcus
voir le film